Yoga, secte et manipulations

Depuis que j’ai commencé le Kundalini Yoga, ce lien « Kundalini Yoga et secte, secte et manipulations, manipulations et abus sexuels » ne m’a jamais quitté. La peur d’être manipulée, trompée, abusée. Les articles, documentaires et témoignages sur le ravage des sectes font légion, impossible d’y échapper.


Récemment, j’ai visionné « Holy Hell »


et « Bicram Yoga »,



2 documentaires que je vous recommande. Au chaud dans mon lit, je m’interroge : Comment ces personnes qui ont l’air censé peuvent-elles tomber dans le panneau ? C’est tellement énorme ! Le premier est une pub vivante pour le botox et le second porte un slip en toutes situations !


Et pourtant… J’ai été formée par Kudrat Singh Manor, disciple de Guru Dev, disciple de Harbhajan Singh Khalsa Yogi Ji plus connu sous le nom de Yogi Bhajan. Tout un programme, c'était presque écrit sur un panneau!

Il est facile d’être subjugué, fasciné par une personne plus que charismatique, se posant comme sachant, convaincue d’être « spéciale » face à une personne vulnérable, en quête de sens.


Sur quoi repose le processus d’emprise ? On veut croire qu’on peut « être que lumière », qu’une personne est devenue « lumière », elle a réussi, elle a le mode d’emploi. Ne dit-on pas que lorsque le disciple est prêt le maitre arrive ? Ou devrais-je dire « quand le névrosé est à point le fou déboule» et l’engrenage commence. L’un place tous ses espoirs en l’Autre, L’Autre cherche à combler ses failles narcissiques béantes. Plus la relation avance, plus il est difficile de remettre en question ce système de croyances sur lequel repose un semblant d’équilibre. Pire on cherche à le consolider en étant le préféré, en taisant l’insupportable.


Yogi Bhajan n’aurait été que lumière ? La communauté de Kundalni yoga vient de plonger dans l’obscurité la plus totale à la lecture des résultats de l'enquête du cabinet indépendant "Olive Branch". Cette enquête a été diligentée par le kundalini yoga Institut suite à des allégations de viols et d'agressions sexuelle de Yogi Bhajan sur des disciples. L'enquête a permis de conclure


"qu'une grande partie des comportements présumés de Yogi Bhajan étaient plus probables que jamais".

Vous trouverez ci-dessous le rapport complet de l'enquête. La lecture de certains passages peut heurter la sensibilité.

Silence

puis la rage


Je n’ai jamais fait partie de la Sangat, la communauté de Kundalini yoga. Pas le temps, pas l’envie, pas suffisamment fraternelle peut-être? En vérité, cela m'énerve de voir une centaine de personnes vêtues de la même façon, se saluer de la même façon.

Je déteste entendre « joie et paix » « amour et lumière ». Je ne suis pas « joie et paix » encore moins « amour et lumière », je suis plutôt impulsive, un brin colérique, suffisamment torturée par mon lot de bassesses. Je ne m'obligerai pas à méditer tous les jours si j'étais "miséricorde et pardon".

Et pourtant j’ai la foi, enfin « en moi ». Je crois fermement que je peux apprendre à vivre avec tout ce que je suis, accepter ce « mélange d’ombres et de lumières », mon humanité en fait.


Je pratique le kundalini yoga depuis 17 ans. Je n'ai jamais idolatré Yogi Bhajan (restons humble, peut-etre est ce seulement parce que je ne l'ai jamais rencontrée). Mon rapport avec cette discipline a connu des hauts et des bas. Depuis plus d’un an et demi, je médite tous les jours, 31 minutes voir plus.


Alors maintenant comment faire co-habiter ce qui m’a été transmis et la cruauté de la personne par qui cette transmission a été rendue possible ?

C'est comme vouloir faire entrer un carré dans un rond.


Etrangement, cette question ne me torture pas. Mieux, la réponse vient de l'enseignement qui m'a été donnée. Pour être plus précise, c’est l’expérience intime que j’ai de la méditation qui me permet de ne pas remettre en question quelque chose qui fait partie de ma vie depuis 17 ans. Ce qui aurait pu avoir un effet devastateur, comme ces personnes qui ouvrent les yeux et voient que leur Guru n'est qu'un monstre. Tout un système de croyance s'écroule et c'est le drame.


J’ai fait des centaines de méditations dans ma vie, toutes transmises par Yogi Bhajan. Jour après jour, je constate les bienfaits de la méditation et des respirations, du kundalini yoga et du Satnam rasayan.


Yogi Bhajan n’est pas le Kundalini Yoga, il l'a transmis de l'orient à l'occident.

Pratiquez et n’ayez foi qu’en votre pratique, qu’en votre expérience subjective. On est assez faible pour se laisser dire quoi penser mais pas suffisamment pour nous laisser dire quoi ressentir. La méditation permet d’être plus conscient de ce que l’on ressent.


Seule l'expérience de la pratique du yoga peut faire autorité, le reste n'est que poudre aux yeux.

Ceci n'est que le partage de mon expérience.

37 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now